Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Itinéraire d'une cinéphile

Bienvenue sur mon site de critiques de films et de séries en tous genres. Bonne visite !


Le Hérisson

Publié par Coralie sur 8 Janvier 2014, 14:47pm

Catégories : #Films - Drame

Le Hérisson

Sortie : 3 juillet 2009

Ma critique : Fans de Josiane Balasko ? "Le Hérisson" est fait pour vous ! Josiane Balasko y tient le rôle principal, rôle qui lui va à la perfection. Elle interprète Renée Michel, une concierge aigrie et endurcie par la vie, qui voit son quotidien bouleversé par l’arrivée d’un nouveau voisin, monsieur Kakuro Ozu. Tout le film se déroule sous l’œil de Paloma Josse, une jeune fille attachante de 11 ans surdouée, incomprise par sa famille, et suicidaire.

Rentrons maintenant dans le détail de ce beau film. Renée a l’habitude de passer inaperçue, et d’être traitée avec peu de respect dans l’immeuble parisien bourgeois où elle travaille. La mort de son mari Lucien, quinze ans auparavant, et le manque d’intérêt de tout l’immeuble pour cet événement tragique, l’ont rendue encore plus aigrie, renfermée et triste. Avec le temps, elle s’est persuadée que, parce qu’elle est concierge, elle ne doit avoir aucune prétention.

La scène qui m’a le plus attristée c’est lorsqu’elle reçoit un cadeau du nouveau voisin : après avoir voulu lui répondre « je ne sais pas lire », elle se décide à lui répondre « il ne fallait pas » en écrivant très grossièrement alors qu’elle a en réalité une belle écriture soignée. C’est incroyable qu’à force d’être rabaissée sans cesse, elle en soit venue à se rabaisser elle-même. Renée ne s’autorise pas à montrer que, sous cette carapace brute, se cache une personne intellectuellement riche, très raffinée, qui nourrit une passion débordante pour la littérature. C’est de là que lui vient le surnom « hérisson » qui lui est astucieusement attribué en secret par Paloma.

Heureusement, l’arrivée de monsieur Kakuro Ozu va tout changer. Cet homme est le seul qui porte un intérêt à chaque personne qu’il croise. Il va donc, grâce à sa gentillesse et sa spontanéité, réussir à sortir Paloma de sa spirale suicidaire et apporter de la joie de vivre à Renée. On assiste heureux à sa transformation : elle va chez le coiffeur, s’habille de manière soignée… Elle est tellement différente qu’une de ses voisines, qu'elle croise très souvent, ne la reconnaît même pas. C’est à ce moment que, selon moi, est prononcé le plus beau dialogue du film :

« - Elle ne m’a pas reconnue.

- C’est parce qu’elle ne vous a jamais vue. »

Toute la nuance est dans le mot "vue" : la voisine a toujours "regardé" Renée mais sans jamais la "voir".

Et, tout d'un coup, PATATRAS ! Comme on le sent tout au long de ce film à travers l’ambiance qui domine, "Le Hérisson" est bien un drame, la fin est donc tragique. Je ne vous la raconte pas afin de préserver le succès dans le cas où vous décidiez de voir ce film.

"Le Hérisson" est un beau film. Son but est de faire réfléchir mais sans être larmoyant non plus car la scène tragique a été tournée de manière assez simple, sans artifices. Selon moi, cette scène aurait pu être beaucoup plus triste.

"Le Hérisson" m'a fait réfléchir sur la façon dont on décide souvent de traiter différemment les gens en fonction de leur métier ou d'autres considérations.

Je terminerai cette critique avec une phrase très juste que j'avais entendue un jour : « On ne juge pas un Homme en fonction de la façon dont il traite ses égaux, mais en fonction de la façon dont il traite ses subalternes. »

Ma note : 13/20

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents