Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Itinéraire d'une cinéphile

Bienvenue sur mon site de critiques de films et de séries en tous genres. Bonne visite !


Top of the Lake

Publié par Coralie sur 13 Mars 2014, 19:30pm

Catégories : #Séries - Drame

Top of the Lake

Diffusion : mars-avril 2013 sur Sundance Channel

Bande annonce : http://www.youtube.com/watch?v=C16SeGHAG8U

Vu en : version originale sous-titrée

Ma critique : "Top of the Lake" est une série dramatique que j'ai découverte il y a peu de temps. Comme je vous l'avais expliqué dans une critique précédente (http://moviesaddiction.over-blog.com/2014/02/top-of-the-lake-s1-e1.html), le pilot ne m'avait pas plu. Exceptionnellement, j'ai décidé de persévérer, cette série ne comportant qu'une unique saison composée de 7 épisodes. J'ai donc terminé "Top of the Lake" et en voici mon avis.

Commençons par un rappel de l'histoire, qui est plutôt originale. La détective Robin Griffin est chargée de l'enquête sur la disparition de Tui, une jeune fille de 12 ans, enceinte de 5 mois (welcome !). Les suspects sont nombreux, et le premier d'entre eux est le père de Tui, Matt Mtcham, un homme violent à la tête d'un trafic de drogues.

Le pilot était exactement à l'image de la série. N'ayant pas aimé le pilot, je n'ai donc pas aimé la série.

Je n'ai pas apprécié l'ambiance malsaine et pesante. Je me suis sentie mal à l'aise tout le long. Ce sentiment de malaise a été accentué par les scènes de nudité à répétition qui, selon moi, n'étaient pas nécessaires. Cela rajoute au caractère cru de la série.

Chaque personnage de "Top of the Lake" est particulier. En général, dans les séries, chaque personnage a de petites cicatrices personnelles, ou alors quelques personnages ont de très grosses blessures mais, dans cette série, chaque personnage a de grosses blessures. Celles-ci sont crédibles, elles expliquent les comportements particuliers des personnages, mais cela enlève de la crédibilité. Cet endroit semble être un enfer qui détruit ceux qui y vivent et tout ce qu'on leur souhaite est de partir de là le plus vite possible. Quand certaines personnages sont ainsi trop chargés émotionnellement, d'autres auraient pu être plus exploités. Je pense notamment à G-J dont j'ai trouvé la personnalité particulière très intéressante. Mi-gourou, mi-psychologue, cette femme fait de son mieux pour aider un groupe de femmes à se défaire de leurs souffrances. J'aurais aimé qu'elle joue un plus grand rôle dans l'histoire, par exemple en protégeant davantage Tui.

Dans "Top of the Lake", les mystères sont nombreux, j'ai donc attendu l'épisode final avec impatience afin de tout comprendre. Pour moi, ce final a été un demi coup de théâtre c'est-à-dire que, d'un côté, on a un rebondissement inattendu mais, de l'autre côté, on découvre également l'identité du violeur de Tui et, malheureusement, ce n'est pas une surprise. En outre, certes, le final a apporté plusieurs éclaircissements, j'ai d'ailleurs beaucoup aimé la scène du déclic de Robin, mais .... j'ai encore des questions ! Cela m'énerve parce que j'ai été très attentive durant chaque épisode mais je vais tout de même devoir re-regarder certains épisodes à la recherche de réponses.

Enfin, je terminerai cette critique en vous exposant les deux énormes points forts de cette série très spéciale.

Le premier point fort réside dans les paysages de la Nouvelle-Zélande. Ils sont époustouflants et sont très bien exploités, ils rentrent à la perfection dans le cadre de l'histoire, notamment lorsque tout le monde recherche Tui dans les montagnes. On se rend bien compte de l'immensité du paysage, on se sent tout petit.

Le second point fort est le talent des acteurs de "Top of the Lake", notamment Elisabeth Moss qui est impeccable de justesse dans le rôle de Robin Griffin.

Ma note : 12/20

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents