Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Itinéraire d'une cinéphile

Bienvenue sur mon site de critiques de films et de séries en tous genres. Bonne visite !


12 years a slave

Publié par Coralie sur 28 Mai 2014, 16:24pm

Catégories : #Films - Drame

12 years a slave

Sortie : 22 janvier 2014

Vu en : version française

Ma critique : "12 years a slave" (c'est-à-dire "12 ans en tant qu'esclave), du réalisateur britannique Steve McQueen, a fait l'objet de 25 nominations et s'est vu décerner 12 prix dont les prestigieux Oscar du meilleur film, Oscar du meilleur scénario adapté, Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour Lupita Nyong'o ainsi que le Golden Globes du meilleur film dramatique.

"12 years a slave" nous plonge au coeur des Etats-Unis du 19ème siècle, quelques années avant la guerre de Sécession, afin de nous raconter la descente aux enfers d'un homme noir de 32 ans, Solomon Northup, né libre dans l’État de New York, qui fut enlevé et vendu comme esclave. En 1853, l'année de sa libération, Solomon publia son récit, "Twelve Years a Slave: Narrative of Solomon Northup, a Citizen of New-York, Kidnapped in Washington City in 1841, and Rescued in 1853", dont le film "12 years a slave" est l'adaptation cinématographique.

"12 years a slave" est un drame bouleversant porté par un casting impeccable : Chiwetel Ejiofor (Solomon Northup), Lupita Nyong'o (Patsey), Benedict Cumberbatch (Ford), Paul Dano (Tibeats), Brad Pitt (Bass).

La réalisation est soignée et maîtrisée, Steve McQueen nous offre de magnifiques paysages du Sud des Etats-Unis, ainsi que de beaux plans-séquences.

L'esclavage nous est raconté du point de vue des esclaves, cela passe par l'inévitable violence physique, l'humiliation, la rébellion, la résignation mais aussi l'espoir.

12 years a slave

On constate la dureté des conditions de vie des esclaves dans les plantations, ce que l'on connaissait déjà mais qu'il est toujours bon de rappeler car il est très important de ne jamais oublier cette partie importante de l'histoire mondiale qu'est l'esclavage. Certains trouvent que "12 years a slave" est trop violent. Certes, c'est dur, mais Steve McQueen a fait le choix de ne pas mentir au public et je trouve qu'il a bien fait. De plus, l'intensité n'est pas la même durant tout le film. En effet, au début, Solomon se fait battre mais on ne voit pas son dos lacéré, on ne voit que son visage et l'homme qui le frappe. Puis, la violence monte crescendo, jusqu'à la pénible et déchirante scène des coups de fouet donnés à Patsey, qui restera longtemps gravée dans ma mémoire.

D'autres scènes sont tout simplement magnifiques tant elles sont émouvantes et admirablement bien filmées. Je pense notamment à la scène où Salomon se met à chanter avec les esclaves. Sa voix monte crescendo, traduisant la montée de la haine présente en lui. Voici cette scène :

Le seul défaut que je reproche à ce film c'est de m'avoir laissée sur ma faim car quelques questions restent sans réponse. Par exemple, lorsque Solomon était porté disparu, sa femme est-elle partie à sa recherche ? Qu'est-il arrivé à Patsey après la libération de Solomon ? On suit la vie de Solomon, mais les destins des personnages qu'il rencontre ne sont pas portés à notre connaissance. Cependant, cela n'est qu'un détail, car le générique final apporte des réponses aux interrogations fondamentales, à savoir ce qu'il arrive à Solomon après sa libération, les procès qu'il intente contre ses tortionnaires etc...

Ma note : 18/20

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents