Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Itinéraire d'une cinéphile

Bienvenue sur mon site de critiques de films et de séries en tous genres. Bonne visite !


Destination finale 3

Publié par Coralie sur 17 Mai 2014, 18:44pm

Catégories : #Films - Horreur

Destination finale 3

Sortie : 22 mars 2006

Vu en : version française

Ma critique : Après l'excellent "Destination Finale", et le convainquant "Destination Finale 2", on attendait avec impatience le troisième volet de cette saga sanglante et paranoïaque. Malheureusement, celui-ci s'est avéré décevant. Alors que la tension était présente du début à la fin dans les deux premiers films, le troisième volet connaît une grosse baisse de régime. La scène de l'accident, censée être emblématique, n'est pas particulièrement marquante, contrairement à celle de l'explosion de l'avion dans le premier volet.

La première partie de "Destination finale 3" manque tellement de rythme qu'elle en devient ennuyante, malgré le potentiel anxiogène indéniable du synopsis. Et le casting n'arrange rien. Même Ian Harding, découvert dans la série "Pretty Little Liars", est fade et sans âme.

Les seuls instants qui permettent de sortir de cette spirale d'ennui sont les scènes de mort, et encore. Certaines sont si lentes à venir et si millimétrées que, lorsqu'elles se produisent enfin, on s'ennuie quand même. D'autres sont heureusement très réussies, notamment celles des deux jeunes filles qui meurent carbonisées dans les cabines à U.V. Qui osera se faire des U.V. après ça ?

Destination finale 3

Le gros point faible de "Destination Finale 3" est le fait que la protagoniste, Wendy (Mary Elizabeth Winstead), n'arrête pas d'avoir des mauvais pressentiments. Les ralentis, les zooms, et les accentuations de certains bruits ont grandement contribué à la lenteur du film.

De plus, un des éléments majeurs de l'intrigue était vraiment tiré par les cheveux. Il s'agit du fait que les photos prises par Wendy avant l'accident montraient la façon dont chaque jeune allait mourir, grâce à des détails en arrière-plan. Cet élément, absent des deux précédents films, est hautement contestable. En effet, au moment où ont été prises ces photos, les jeunes étaient censés mourir dans l'accident de l'attraction, donc comment des indices sur leur "deuxième plan de mort" auraient-ils pu être dissimulés ? La mort aurait donc deux coups d'avance sur les Hommes en prévoyant, pour chacun, deux façons de mourir au cas où la première ne fonctionnerait pas ? Cela n'a pas de sens.

En rendant les choses plus faciles, non seulement ce nouvel élément atténue la crédibilité de ce troisième volet mais, en plus, il renie l'essence même de la saga. En effet, il permet aux protagonistes de deviner de quelle manière ils vont mourir, et donc de l'éviter. Ce jeu sans fin du chat et de la souris est contraire à la morale habituelle de la saga, selon laquelle on ne peut pas échapper à la mort car, quoiqu'on fasse, elle nous rattrape toujours.

Ma note : 11/20

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents