Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Itinéraire d'une cinéphile

Bienvenue sur mon site de critiques de films et de séries en tous genres. Bonne visite !


True Detective (saison 1)

Publié par Coralie sur 6 Juin 2014, 13:37pm

Catégories : #Séries - Thriller

True Detective (saison 1)

Diffusion : de janvier à mars 2014 sur la chaîne américaine HBO

Vu en : version originale sous-titrée

Ma critique : Créée, écrite par Nic Pizzolatto et réalisée par Cary Fukunaga, "True Detective" est l'un des événements majeurs de l'année 2014. Sa première saison, composée de 8 épisodes, met en lumière deux enquêteurs de la police criminelle, Rust Cohle (Matthew McConaughey) et Martin Hart (Woody Harrelson). Nous les suivons dans leur traque d'un tueur en série particulièrement horrible connu pour mettre en scène ses victimes. "True Detective" nous change des séries policières habituelles dans lesquelles un épisode de 42 minutes, correspondant à peine à quelques jours d'enquête, suffit aux enquêteurs pour résoudre un crime, même complexe.

En plus d'être étalée dans le temps, la narration de "True Detective" se dédouble chronologiquement puisque, d'un côté, nous suivons cette enquête qui débute en 1995 et, d'un autre côté, nous assistons à un interrogatoire de Rust et Martin par deux policiers peu commodes, en 2012. Ce décalage temporel est astucieusement retranscrit à l'écran, notamment par les coupes de cheveux : cheveux longs pour Rust, et crâne dégarni pour Martin. Cet interrogatoire nous pousse à nous questionner : Rust et Martin ont-ils commis une grave erreur dans l'enquête de 1995 ? A quel moment ça a déraillé ? En tant que spectateurs, nous sommes attentifs aux moindres détails afin de trouver des réponses à nos questions, celles-ci s'accumulant d'ailleurs au fur et à mesure des épisodes.

True Detective (saison 1)

La clé du succès de "True Detective" réside dans ses deux acteurs principaux : Matthew McConaughey et Woody Harrelson. Jamais un duo n'avait autant fonctionné depuis celui de Bryan Cranston et Aaron Paul dans "Breaking Bad" (dont vous trouverez ma critique ici : http://moviesaddiction.over-blog.com/2014/03/breaking-bad.html). Ces deux acteurs incroyables interprètent à la perfection deux personnages extrêmement travaillés, qui ont une réelle profondeur psychologique. L'association de ces deux inspecteurs radicalement différents donne lieu à des situations amusantes ainsi qu'à des dialogues intelligents et croustillants.

L'autre grand point fort de "True Detective" est son ambiance si particulière. Nous sommes plongés au coeur d'une Louisiane tout aussi splendide qu'inquiétante, dans une atmosphère poisseuse, sombre et oppressante. Cette ambiance si particulière, qui est une qualité indéniable, peut également être perçue comme un défaut car son côté malsain peut rebuter. De plus, "True Detective" souffre parfois d'un rythme trop lent. Ce n'est qu'à partir du troisième que l'intrigue devient réellement captivante. Puis, on note une légère baisse de régime, pour ensuite regagner en intensité et finir en apothéose avec le dénouement final.

True Detective (saison 1)

Le dénouement est particulier dans le sens où il n'est entièrement concentré sur la résolution du crime sur lequel s'est ouverte la série. Certes l'enquête policière est complexe et très bien ficelée mais, en fin de compte, sa résolution est plutôt simple. En effet, après une longue enquête usante pour nos deux enquêteurs, il n'aura fallu que quelques minutes pour démasquer le coupable. C'est ainsi qu'on est en mesure d'affirmer que, dans "True Detective", la recherche du tueur en série sert de prétexte au développement des personnalités de Martin et Rust. Leur évolution est l'élément qui nous passionne le plus. Ce n'est pas pour rien que, après le dénouement de l'enquête, le réalisateur prend le temps de nous faire découvrir les conséquences de celui-ci sur nos deux protagonistes. Au final, cette affaire a profondément changé Rust car il a amorcé une transition du pessimisme profond vers l'optimisme, avec la phrase marquante "Once there was only dark. If you ask me, the light is winning.". Tout comme Rust, Martin aborde désormais le monde différemment, et plus particulièrement les notions telles que la famille, l'amour, la vie, mais aussi la mort.

Enfin, le générique de "True Detective" (http://www.youtube.com/watch?v=scFRQK-B1fE) est de très bonne qualité. Grâce à la musique country ("Far from any road" de The Handsome Family), on y retrouve l'ambiance lente et mystérieuse de la série. Les images, qui consistent en une superposition de paysages et de personnages, sont belles. L'aspect ancien et poisseux, dû aux couleurs utilisées, colle aussi très bien à la série.

Ma note : 16/20

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents