Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Itinéraire d'une cinéphile

Bienvenue sur mon site de critiques de films et de séries en tous genres. Bonne visite !


The Vampire Diaries (saison 3)

Publié par Coralie sur 14 Septembre 2014, 14:38pm

Catégories : #Séries - Science-fiction

The Vampire Diaries (saison 3)

Diffusion : du 16 septembre 2011 au 11 mai 2012

Vu en : version originale sous-titrée

Ma critique : Cette troisième saison de "The Vampire Diaries" est de très bonne qualité. On y retrouve tous les éléments qui ont fait de cette série un succès. En plus de poursuivre le développement des personnages principaux, cette saison nous fait découvrir l'histoire des vampires originels (d'où le spin-off "The Originals"). Ceux-ci sont incarnés par des acteurs tellement charismatiques (Joseph Morgan, Daniel Gillies, Claire Holt) qu'ils sont devenus les personnages préférés de beaucoup de fans de la série. Tout ce qui concerne ces vampires originels est complexe mais cohérent, on a réellement la sensation que les scénaristes savent exactement où ils nous emmènent.

The Vampire Diaries (saison 3)

En outre, en ramenant à la vie plusieurs morts, cette saison teste notre mémoire concernant les querelles antérieures ayant eu lieu entre les différents personnages.

Avec la dégringolade maléfique de Stefan, qui lui coûtera d'ailleurs l'amour d'Elena, cette troisième saison est également l'occasion de découvrir davantage les vampires, et de constater la profondeur du fossé qui les sépare des humains. Les vampires peuvent-ils résister à leur soif de sang ? Sont-ils obligés d'être des monstres ? C'est Elijah qui, dans l'épisode 15, répond à ces questions délicates par une très belle phrase : "Mother made us vampires, she didn't make us monsters, we did that to ourselves." ("Notre mère nous a transformés en vampires, elle ne nous a pas transformés en monstres, on est devenus des monstres nous-mêmes.").

Malheureusement, la réussite de "The Vampire Diaries" était également due à l'attrait de la nouveauté de l'univers. Or, désormais, nous sommes habitués à cet univers original, la magie a donc quelque peu disparu. Les rebondissements en deviennent peu à peu moins haletants, et on constate même des répétitions, notamment en ce qui concerne le personnage d'Alaric Saltzman (Matthew Davis) qui n'arrête pas de mourir et de revenir à la vie, et qui a été possédé deux fois. Attention à ce que les spectateurs ne se lassent pas... Enfin, ce final est le moins bon des trois premières saisons. Il était brouillon, peu original, et surtout peu crédible.

Ma note : 16/20

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents