Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Itinéraire d'une cinéphile

Bienvenue sur mon site de critiques de films et de séries en tous genres. Bonne visite !


The 100 (Saison 2, Episode 1)

Publié par Coralie sur 26 Octobre 2014, 12:37pm

Catégories : #Séries - Science-fiction

The 100 (Saison 2, Episode 1)

Diffusion : le 22 octobre 2014 sur la chaîne américaine CW

Vu en : version originale sous-titrée

Ma critique : "The 100" est la petite surprise de la CW. Sous ses airs de série pour adolescents avec ses acteurs mannequins et ses histoires d'amour, elle s'est révélée être une série intrigante qui a su se démarquer en apportant, par moments, de la noirceur. C'est cette noirceur, ces morts osées et inattendues de personnages, qui apportent du sérieux à cette série et lui permettent d'élargir son audience à un public plus mâture. "The 100" nous a offert une belle première saison qui s'est terminée sur un excellent final. C'est donc avec impatience que nous attendions la suite.

Ce season premiere s'est attaché à suivre chacun des petits groupes formés suite à l'éclatement qui s'était produit dans le dernier épisode. Ce choix, critiquable parce qu'il crée un rythme en dents de scie, s'avère être logique car les personnages de cette série n'ont pas encore les épaules pour qu'un épisode ne soit centré que sur deux ou trois d'entre eux. Pour le moment, le niveau de tension est donc inférieur à celui des derniers épisodes de la saison 1, mais on est tout de même heureux de retrouver les personnages et de découvrir ce que les scénaristes nous réservent.

Ce premier épisode nous livre les réponses aux questions principales que l'on se posait, notamment pour ce qui était de savoir si Bellamy, Finn, ou les habitants de l'Arche avaient survécu.

Intitulé "The 48", non pas parce qu'il ne reste que 48 survivants parmi les 100 de départ, mais parce qu'ils ont été 48 à être capturés par les habitants de Mount Weather, ce season premiere nous donne également des informations sur ces mystérieux habitants, et installe ainsi un climat inquiétant.

Le jeu des acteurs est bon, mis à part Jasper (Devon Bostick) dont les pleurnicheries, lorsque Clarke (Eliza Taylor) veut partir, ne sont pas crédibles. Cette scène en devient presque risible, c'est dommage. En outre, même si Marie Avgeropoulos et Ricky Whittle ne sont pas mauvais, je ne suis toujours pas touchée par la relation amoureuse de Lincoln et Octovia. Le côté mystérieux et sauvage de Lincoln a trop vite été effacé pour faire place à la niaiserie et à la surprotection. Vivement qu'il se ressaisisse !

Enfin, on retiendra quelques scènes marquantes telles que l'arrivée de Kane ("We're here now. Everything's gonna be okay."), ou encore lorsque Clarke tente de s'enfuir et que l'alarme retentit ("Not prisoners hein ?") et bien sûr l'apparition furtive d'un monstre sûrement échappé ou banni de Mount Weather.

Ma note : 15/20

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents