Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Itinéraire d'une cinéphile

Bienvenue sur mon site de critiques de films et de séries en tous genres. Bonne visite !


How to get away with murder

Publié par Coralie sur 25 Novembre 2014, 13:57pm

Catégories : #Séries - Drame

How to get away with murder

Diffusion : du 26 septembre au 21 novembre 2014 sur la chaîne américaine ABC

Vu en : version originale sous-titrée

Ma critique : Produite par la célèbre Shonda Rhimes, et diffusée après deux de ses créations ("Grey's Anatomy" et "Scandal") lors d'une soirée baptisée "Thank God it's thursday", "How to get away with murder" a attiré 14 millions de curieux lors de son lancement. Après un neuvième épisode qui marque le début d'un winter break pour un retour le 29 janvier, un bilan s'impose. Et, force est de constater que ce petit bijou est tout simplement la meilleure nouveauté de la rentrée. Alors, quelles sont les raisons d'un tel succès ?

Centrée sur Annalise Keating (Viola Davis), une avocate imprévisible qui a sélectionné cinq étudiants en droit prometteurs pour venir travailler dans son cabinet, "How to get away with murder" est d'abord un savoureux mélange de genres. Sa nature soapesque se mêle à la dramédie et au judiciaire, le tout sur fond d'enquêtes policières, pour un résultat original et presque addictif.

"How to get away with murder" ("HTGAWM" pour les twittos) s'impose par un rythme parfaitement maîtrisé. Au lieu de la narration chronologique habituelle ponctuée de temps à autres par quelques flashs-back, Peter Nowalk, le créateur de la série, opte pour une narration dynamique qui ne laisse aucune place aux temps morts. La série s'ouvre sur un flash-forward captivant, puis fait en bond en arrière pour développer une histoire dans le présent, qui est en fait le passé. La frustration de ne pas en savoir plus sur les événements présentés dans le flash-forward s'estompe progressivement car chaque épisode, en plus de nous faire découvrir les différents personnages, nous fournit de précieux indices pour reconstituer le puzzle.

En plus d'une base scénaristique excellente, "How to get away with murder" est portée par une actrice principale absolument remarquable, en la personne de Viola Davis ("La couleur des sentiments"). Le rôle d'Annalise Keating, cette avocate charismatique et si talentueuse, lui va à ravir. On reconnaît ici la touche Shonda Rhimes, qui avait déjà confié un rôle semblable à Kerry Washington, faisant ainsi de "Scandal" la première série depuis trente ans à offrir le rôle principal à une femme noire américaine.

Cette volonté de diversifier le casting, pour une meilleure visibilité des minorités, s'inscrit dans une logique plus générale de représentation de toutes les couches de la population américaine. Outre l'emblématique Annalise Keating, "How to get away with murder" bouleverse un peu plus les codes à travers le personnage de Connor Walsh, interprété par Jack Falahee. Ce jeune homme gay assume totalement sa sexualité et s'en sert même pour arriver à ses fins. Personne, ou presque, ne lui résiste. Ses scènes de sexe torrides, et les petites phrases qui les accompagnent ("He did things to my... that brought tears to my eyes") sont bien la marque d'une audace admirable qui consiste à mettre toutes les sexualités sur un pied d'égalité. Dans une interview pour "Variety", Peter Nowalk expliquait qu'étant lui-même gay, il avait eu envie de créer un personnage gay qui serait une sorte d'accomplissement de ses rêves. Il voulait montrer un personnage bien dans sa peau, en somme quelqu'un d''awesomely gay" (interview à lire en intégralité ici : http://variety.com/2014/tv/news/how-to-get-away-with-murder-creator-peter-nowalk-shonda-rhimes-viola-davis-diversity-1201313779/).

Enfin, "How to get away with murder" est l'occasion de retrouver Alfred Enoch (Dean Thomas dans "Harry Potter"). On note également un clin d'oeil aux créations de Shonda Rhimes car Liza Weil, qui incarne Bonnie, interprétait déjà Amanda Tanner dans "Scandal" et Andi dans "Private Practice".

Ma note : 18/20

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents