Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Itinéraire d'une cinéphile

Bienvenue sur mon site de critiques de films et de séries en tous genres. Bonne visite !


Interstellar

Publié par Coralie sur 16 Novembre 2014, 23:04pm

Catégories : #Films - Science fiction

 

Sortie : 5 novembre 2014

Vu en : version originale sous-titrée

Ma critique : Dernière oeuvre de Christopher Nolan ("Dieu Nolan" pour les intimes), "Interstellar" était l'un des films les plus attendus de cette année. Encensé par la critique, et rapidement propulsé à la quatrième place du classement des "meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs" sur Allocine (http://www.allocine.fr/film/meilleurs/), il exploite un thème extrêmement intéressant car possiblement réalisable et propice à l'imagination : la recherche d'un nouveau milieu de vie pour la race humaine dont la survie est menacée sur Terre.

La NASA confie la lourde tâche d'accomplir cette mission à Cooper (Matthew McConaughey), un ancien ingénieur devenu agriculteur, dont la maison en bord de champs rappelle celle dans "Signes". Aidé de plusieurs scientifiques incarnés par des acteurs prestigieux, Cooper va, ni plus ni moins, devoir trouver une nouvelle planète habitable afin de préserver l'humanité. Qui dit science dit vocabulaire complexe mais, rassurez-vous, cela ne gêne en rien la compréhension du film. On se laisse porter et on savoure ce voyage extraordinaire.

(ATTENTION le reste de cette critique contient des SPOILERS)

En abordant l'épuisement des ressources de la Terre ("Elysium"), la découverte d'autres planètes ("Avatar", "Mission to Mars") ou encore les trous de vers (déjà abordés dans "Transformers 3" ou "Avengers"), "Interstellar" nous prouve bien que ce n'est pas l'originalité du thème qui fait la réussite d'un film, mais la manière dont il est exploité. En l'occurrence, l'équipe du film a fait un travail absolument remarquable. Les effets spéciaux, réalisés par la compagnie Double Negative qui avait déjà travaillé sur "Inception", sont saisissants. Les paysages sont renversants, notamment sur la planète où une vague gigantesque manque d'engloutir le vaisseau. Devant cette immensité, on ne peut s'empêcher de se sentir minuscule. Enfin, comme dans "The Dark Knight" ou "Inception", la musique est signée Hans Zimmer qui, pour l'anecdote, a dû composer à l'aveugle car il n'a pas été autorisé à avoir accès au scénario.

Derrière cette intrigue de pure science-fiction, Christopher Nolan distille plusieurs enjeux tout aussi passionnants. D'abord, force est de constater la puissance de la relation entre Cooper et sa fille Murphy (Mackenzie Foy), qui subsiste malgré la distance et les interrogations. Ce lien de filiation est véritablement la clé de voûte de ce film, et donne lieu à des scènes magnifiques remplies d'émotions.

Interstellar

De ce lien, et du manque terrible dont souffre Cooper dans le vaisseau qu'il partage avec ses collègues, découle la question délicate du sacrifice. Doit-on préférer notre intérêt personnel ou l'intérêt de l'humanité ? L'homme est-il capable de vouer sa vie à cette cause supérieure qu'est la survie de la race humaine ? Si on étudie la personne de Mrs Brand (Anne Hathaway), qui ne part en mission que pour retrouver son amant, ou encore du Docteur Mann (Matt Damon), la réponse semble être que non, mais le film dans son ensemble délivre tout de même un message d'espoir.

Pour conclure, le final de "Interstellar" vous marquera pour longtemps. Il fait partie de ces rares rebondissements finaux qui vous obligent à rester assis dans votre siège jusqu'à la fin du générique pour tenter de comprendre, de digérer ce que vous venez de voir, mais aussi de trouver les mots afin d'être en mesure de répondre à la fameuse question que l'on vous posera ensuite : "alors c'était comment ?".

Ma note : 18/20

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents