Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Itinéraire d'une cinéphile

Bienvenue sur mon site de critiques de films et de séries en tous genres. Bonne visite !


Annie Hall

Publié par Coralie sur 21 Décembre 2014, 23:26pm

Catégories : #Films - Comédie romantique

Annie Hall

Sortie : 7 septembre 1977

Vu en : version française

Ma critique : Récompensé par quatre Oscars, réalisé par le célèbre Woody Allen, et encensé aussi bien par la critique que par les spectateurs, "Annie Hall" semblait réunir les ingrédients d'un très bon film. Malheureusement, on déchante vite. En réalité, cette comédie romantique est largement surestimée et ses récompenses sont loin d'être méritées, surtout en ce qui concerne l'Oscar de la meilleure actrice décerné à Diane Keaton.

Dans "Annie Hall", Woody Allen incarne Alvy Singer, un névrosé qui fait le point sur sa vie sentimentale. Sont ainsi abordés l'amour, la vie de couple, la sexualité, gravitant tous autour du thème plus général de la rencontre susceptible de changer une vie. En l'occurrence, la vie d'Alvy est bouleversée par l'arrivée d'Annie Hall (Diane Keaton). Son nom étant le titre du film, on était en droit d'attendre une personnalité atypique, hors du commun, ou tout du moins une relation spéciale, mais il n'en est rien. Ce couple est inintéressant. Le personnage d'Alvy, qui ne cesse de philosopher sur le monde qui l'entoure, est difficilement supportable. Son humour cynique pince-sans-rire est très recherché, et des phrases mémorables sont à saluer, mais il devient très vite agaçant. Avec ses monologues et ses regards caméra, "Annie Hall" ressemble davantage à un one man show qu'à une comédie romantique, et ce show n'est pas amusant.

Il est d'autant plus déplaisant que ces réflexions psychologiques et ce pessimisme ambiant ne nous mènent nulle part. Au final, c'est beaucoup de bavardages pour pas grand chose. On en ressort fatigué, ennuyé et avec le sentiment d'avoir perdu notre temps. Il est étrange qu'un film si spécial, si monotone, fasse autant l'unanimité.

"Annie Hall" est réservé aux fans de Woody Allen. Pour les curieux désireux de découvrir ce célèbre réalisateur, mieux vaut commencer par "La rose pourpre du Caire", qui est également une démonstration de son style si particulier, mais qui a le mérite d'être plus accessible.

Ma note : 9/20

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents