Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Itinéraire d'une cinéphile

Bienvenue sur mon site de critiques de films et de séries en tous genres. Bonne visite !


Under the Skin

Publié par Coralie sur 29 Décembre 2014, 22:59pm

Catégories : #Films - Science fiction

Under the Skin

Sortie : 25 juin 2014

Vu en : version originale sous-titrée

Ma critique : "Under the Skin", adapté du roman "Sous la peau" de Michel Faber, est probablement l'expérience cinématographique la plus déroutante de l'année.

Dès les premières minutes, le réalisateur britannique Jonathan Glazer annonce la couleur. Ce film de science-fiction s'ouvre de façon énigmatique sur ce qui ressemble à la formation progressive d'un oeil humain, pendant laquelle on entend une femme prononcer des sons, des syllabes, puis des mots. Il s'agit vraisemblablement de la transformation d'une extraterrestre en humaine. Pour jouer celle-ci, plusieurs actrices de renom comme Jessica Alba, Eva Green, Megan Fox, Jessica Biel ou encore Blake Lively ont été pressenties, mais c'est finalement Scarlett Johansson qui a été désignée. Après avoir incarné Lucy, une mutante aux pouvoirs illimités dans le dernier film de Luc Besson, Scarlett Johansson nous prouve encore une fois qu'elle excelle dans le rôle de la femme fatale froide et volontairement inexpressive. Au volant de sa camionnette noire, elle parcourt les vastes paysages gris et humides d'Ecosse, à la recherche d'hommes solitaires qu'elle séduira pour ensuite les faire disparaître dans un liquide noir brillant. A part peut-être la dissolution de cadavres à l'acide dans "Breaking Bad", on n'a jamais vu pareille manière de faire disparaître un corps.

Grâce à une histoire intrigante et une bande originale hypnotique signée Mica Levi, "Under the Skin" nous transporte dans son univers particulier. On se doit de saluer l'audace du réalisateur, qui a d'ailleurs également imposé son style lors du tournage. En effet, les hommes solitaires que Scarlett Johansson accoste ne sont pas acteurs mais des passants leurrés par l'actrice. Jonathan Glazer avait dissimulé des caméras à l'intérieur de la camionnette et n'a informé les malheureux qu'après coup qu'ils étaient sur le tournage d'un film. Naturel et spontanéité garantis !

Malheureusement, malgré quelques scènes vraiment captivantes, cette originalité foisonnante n'est pas suffisante. On s'ennuie pendant une bonne partie du film. Le scénario est quasiment inexistant, on a peu de choses auxquelles se rattacher. Et la fin n'arrange rien car, même si elle provoque un regain d'intérêt, elle est réellement déroutante et laisse beaucoup de questions en suspens.

Ma note : 11/20

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents