Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Itinéraire d'une cinéphile

Bienvenue sur mon site de critiques de films et de séries en tous genres. Bonne visite !


Scandal (saison 2)

Publié par Coralie sur 13 Janvier 2015, 23:31pm

Catégories : #Séries - Drame

Scandal (saison 2)

Diffusion : du 28 septembre 2012 au 17 mai 2013 sur ABC

Vu en : version originale sous-titrée

Ma critique : Après une première saison courte et efficace (dont vous trouverez ma critique ici : http://moviesaddiction.over-blog.com/2014/12/scandal-saison-1.html), la série phare de Shonda Rhimes fait son retour avec une deuxième saison composée de 22 épisodes.

En suivant deux axes principaux, cette deuxième saison donne à "Scandal" une ampleur croissante, qui la rend de plus en plus passionnante. D'une part, le cabinet d'Olivia Pope est régulièrement confronté à des affaires délicates, comme Thorngate ou Defiance, qui impliquent des personnes haut placées. Cela entraîne un danger supplémentaire, et oblige l'équipe à rester soudée malgré les désaccords internes. D'autre part, la série ne repose plus exclusivement sur les épaules de la charismatique Olivia Pope. Les personnages secondaires prennent, en effet, une importance grandissante. Nous prenons plaisir à découvrir leurs passés respectifs, grâce aux multiples flashs back intelligemment distillés. Les antécédents de Huck, ancien agent de la CIA dont la façon de tuer rappelle celle de Dexter, sont particulièrement intéressants. L'épisode qui lui est dédié ("Seven Fifty Two") est d'ailleurs l'un des meilleurs de la saison. On comprend désormais son comportement étrange, et on le trouve même attachant.

Scandal (saison 2)

L'une des autres forces de "Scandal" est sa capacité à faire évoluer ses personnages. Quinn Perkins en est l'exemple parfait. Entraînée par Huck, elle est rapidement devenue presque aussi futée que lui, si bien qu'Abby l'appelle "Baby Huck". Cependant, bien que les capacités de Quinn soient admirables, on ne peut s'empêcher d'être inquiet pour elle car, comme Huck, nous avons remarqué qu'elle prend du plaisir à infliger la souffrance. Cela ne présage rien de bon pour sa santé mentale.

Cette deuxième saison a aussi été l'occasion de découvrir deux personnages qui font certainement partie des meilleurs, toutes séries confondues : Cyrus Beene (Jeff Perry) et Mellie Grant (Bellamy Young). Ils sont absolument excellents. On se délecte de chacune de leurs répliques et, surtout, on admire l'ingéniosité de leurs stratégies. Les plus marquantes resteront l'accouchement de Mellie déclenché volontairement pour que Fitz ne divorce pas, et l'adoption d'un bébé par Cyrus afin que son mari quitte son travail de journaliste. Quels génies !

En seulement deux saisons, "Scandal" s'est imposée comme étant une série de qualité qu'on se doit de suivre de près. Elle nous tient brillamment en haleine grâce à son rythme soutenu, ses rebondissements osés, et ses acteurs talentueux. Que demander de plus ? Rien, si ce n'est des saisons un peu plus courtes afin de ne pas créer une lassitude due aux nombreuses affaires qui s'enchaînent.

Ma note : 18/20

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents