Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Itinéraire d'une cinéphile

Bienvenue sur mon site de critiques de films et de séries en tous genres. Bonne visite !


Scandal (saison 3)

Publié par Coralie sur 28 Janvier 2015, 18:33pm

Catégories : #Séries - Drame

Scandal (saison 3)

Diffusion : du 4 octobre 2013 au 18 avril 2014

Vu en : version originale sous-titrée

Ma critique : En dévoilant au monde entier la liaison entre le président Fitzgerald Grant et Olivia Pope, le dernier épisode de la deuxième saison a fait basculer "Scandal" dans une nouvelle ère à laquelle personne n'était préparé. Leur relation amoureuse est véritablement l'épicentre de cette troisième saison. Attention cependant à ne pas la surexploiter car les spectateurs finiront par se lasser de cet amour impossible qui tourne en rond.

Autour de cette relation, se déploie une multitude d'arcs narratifs. La grande majorité des intrigues sont cohérentes et intéressantes, mais elles sont trop nombreuses. Même si cela accentue le dynamisme des épisodes, ceux-ci gagneraient à être moins chargés afin qu'on puisse pleinement se concentrer sur chaque histoire. Toutefois, cela ne nous empêchera pas de retenir quelques éléments qui relèvent du génie scénaristique. On pense notamment à la récupération politique la plus rapide de l'histoire, signée Sally Langston (Kate Burton) suite à l'explosion de la bombe dans l'église. A ces rebondissements à la fois intelligents et glaçants, s'ajoutent des phrases mémorables telles que l'excellente "how presidential are my balls now Cy ?" prononcée par Fitz.

Afin de donner du relief à son propos, cette troisième saison est parsemée de flashs back très utiles. C'est ainsi que nous assistons par exemple à la rencontre entre Cyrus et James. Quel dommage qu'un couple si touchant ait sombré dans les abîmes du mensonge et de la trahison. Tout ça pour quoi ? Rien qui n'en vaille la peine.

Scandal (saison 3)

Cette descente aux enfers personnelle touche de plus en plus de personnages et entraîne la présence récurrente d'un élément qui n'était jusqu'ici présent qu'en toile de fond : l'alcool. Olivia, Fitz, Mellie, tous s'enfoncent. La politique et ses bas fonds les ont transformés en monstres assoifés de pouvoir, dont les placards contiennent plusieurs cadavres, et qui n'ont que l'alcool pour noyer leur chagrin. Dans le dernier épisode, après qu'Olivia lui a demandé "Comment sommes-nous devenus comme ça ? Quand avons-nous cessé d'être humains ?", Cyrus formule une réponse qui résume parfaitement la situation : "Avons-nous jamais été humains ? Ou servir les intérêts du président nous a-t-il permis de faire tomber nos masques et dévoiler les monstres que nous sommes vraiment ?". A méditer...

Cette excellente troisième saison se clôture sur le meilleur season finale que la série a connu. Chaque personnage est concerné par un rebondissement, la tension est donc à son paroxysme. Finalement, cette saison se termine comme elle avait commencé, c'est-à-dire avec Olivia prête à s'envoler pour commencer une nouvelle vie. Sauf que, cette fois, elle part vraiment. Même si on se doute qu'elle reviendra, cette décision est lourde de sens. Fitzgerald Grant, fraîchement réélu, s'en sortira-t-il sans elle ? Mellie et lui parviendront-ils à surmonter la mort de leur fils Jerry ? David Rosen, désormais en possession des dossiers classifiés de B613, aura-t-il le courage de faire tomber des têtes ? Huck sera-t-il bien accueilli par sa famille ? Harrison est-il mort ? Autant de questions importantes auxquelles nous avons hâte de trouver des réponses. C'est un réel plaisir de suivre cette série orchestrée d'une main de maître par Shonda Rhimes.

Enfin, cerise sur le gâteau, cette troisième saison de "Scandal" a été l'occasion de retrouver notre chère Lisa Kudrow (Phoebe dans la série culte "Friends"), et de revoir des visages familiers comme Mark Moses (Paul Young dans "Desperate Housewives") ou Jack Coleman (Sénateur Bracken dans "Castle").

Ma note : 18/20

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents