Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Itinéraire d'une cinéphile

Bienvenue sur mon site de critiques de films et de séries en tous genres. Bonne visite !


Big Eyes

Publié par Coralie sur 19 Avril 2015, 19:25pm

Catégories : #Films - Biopic

Big Eyes

Sortie : 18 mars 2015

Vu en : version originale sous-titrée

Ma critique : Pour ce nouveau long-métrage, le célèbre Tim Burton abandonne ses acteurs fétiches, ses effets spéciaux foisonnants et le budget astronomique assorti, afin de s'intéresser à la vie de Margaret Keane, une peintre qu'il admire depuis longtemps. A la fin des années 1950, les toiles de cette artiste talentueuse, connues pour représenter des enfants malheureux aux yeux disproportionnés - d'où le titre du film -, ont connu un immense succès. Malheureusement, Margaret a longtemps vécu dans l'ombre de son mari, Walter, qui s'attribuait le mérite de ces oeuvres originales.

"Big Eyes" dépeint cette relation amoureuse complexe et toxique, qui enfonce Margaret dans la solitude et accentue son manque de confiance en elle inhérent à la condition des femmes de l'époque, entièrement dépendantes de leurs maris. Ce drame est d'autant plus triste que les signes avant-coureurs de la descente aux enfers de Margaret sont nombreux. On note d'ailleurs toute l'ironie - peut-être un peu trop évidente - de la phrase "Tu es dans l'ombre d'un succès indescriptible", dissimulée dans un petit gâteau que Margaret mange au restaurant. On se sent impuissant face au mauvais concours de circonstances qui s'abat sur cette artiste naïve et en manque d'affection. Heureusement pour elle, il n'est jamais trop tard pour se rendre compte de ses erreurs et les corriger.

Big Eyes

"Big Eyes" est une vraie merveille. Les deux acteurs principaux, Amy Adams et Christoph Waltz, sont excellents dans leurs rôles respectifs. On prend beaucoup de plaisir à découvrir l'histoire qu'ils ont à nous raconter. Le tout est fluide et admirablement bien rythmé. Evidemment, Tim Burton apporte également un soin particulier aux costumes et aux décors, dont les couleurs donnent au film une véritable identité visuelle. Toutefois, celle-ci n'est pas aussi marquée que dans ses précédents films. Ce virage temporaire déplaira peut-être à ses adeptes mais, pour ceux qui n'apprécient pas particulièrement son style habituel, "Big Eyes" est une belle occasion de redonner une chance à Tim Burton.

Ma note : 18/20

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents