Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Itinéraire d'une cinéphile

Bienvenue sur mon site de critiques de films et de séries en tous genres. Bonne visite !


Broadchurch (Saison 2)

Publié par Coralie sur 23 Avril 2015, 20:04pm

Catégories : #Séries - Drame

Broadchurch (Saison 2)

Diffusion : du 6 janvier 2015 au 24 février 2015 sur la chaîne anglaise ITV, et du 6 avril au 20 avril 2015 sur France 2

Vu en : version originale sous-titrée

Ma critique : Après une excellente première saison (dont vous trouverez ma critique ici : http://moviesaddiction.over-blog.com/2014/06/broadchurch-saison-1.html), notre petit bijou venu d'Angleterre fait son retour. Ce n'est pas chose facile car cela nécessite de relever deux défis de taille : être à la hauteur d'une première saison quasiment parfaite, et développer une nouvelle intrigue puisque le meurtre de Danny Latimer a été résolu. Alors le réalisateur, Chris Chibnall, a-t-il réussi son pari ?

La deuxième saison de "Broadchurch" s'ouvre sur le procès du meurtrier de Danny Latimer, Joe Miller. Au lieu d'assumer ses responsabilités et purger la peine qu'il mérite, celui-ci plaide non coupable. Il replonge ainsi toute la ville dans la tourmente, et force les proches de Danny à se remémorer les souvenirs atroces qu'ils pensaient enfin pouvoir mettre derrière eux. Passé le choc, chaque partie se dote d'une avocate de renom : Jocelyn Knight (Charlotte Rampling) pour la famille Latimer, et Sharon Bishop (Marianne Jean-Baptiste) pour Joe Miller. Toutes deux sont excellentes, avec une mention spéciale à Marianne Jean-Baptiste qui est absolument détestable. A travers cette lutte à couteaux tirés, ce sont tous les défauts du système judiciaire qui sont montrés du doigt. Il est très pénible pour nous de voir Sharon Bishop exploiter chaque faille du dossier pour tenter d'innocenter un pédophile que l'on sait coupable de meurtre. Cela nous montre que, pour condamner un individu, la forme du dossier est aussi importante que le fond. Ce procès est captivant, révoltant et émouvant. Les rebondissements s'enchaînent au fil des témoignages et des plaidoyers. Plus le temps passe, plus on se décompose, jusqu'au terrible dénouement.

Broadchurch (Saison 2)

Dans cette deuxième saison, on retrouve tous les éléments qui ont fait le succès de "Broadchurch" : les décors magnifiques, la musique prenante et immersive, les personnages bien écrits et les acteurs talentueux. Ces huit épisodes possèdent aussi leur lot de scènes mémorables, qui marqueront les esprits. Rares sont les séries qui prennent autant aux tripes.

Craignant sûrement que ce procès ne satisfasse pas entièrement l'appétit des spectateurs, les scénaristes ont ajouté la résolution de l'enquête concernant le double meurtre commis à Sandbrook. Malheureusement, cette intrigue ne parvient pas à nous captiver, sûrement parce qu'elle n'a pas suffisamment été préparée en amont. En effet, la seule chose que l'on sait c'est que, avant d'arriver à Broadchurch, l'inspecteur Alec Hardy (David Tennant) enquêtait sur un meurtre à Sandbrook. Pour attiser notre curiosité, il aurait par exemple été judicieux de nous montrer Lee Ashworth (James D'Arcy) errer dans la ville, ou au moins nous dévoiler qu'Alec Hardy hébergeait Claire Ripley (Eve Myles). Sans ces indices préalables, les deux personnages arrivent comme un cheveu sur la soupe. Leur côté dramatique et caricatural ne nous attendrit pas, et leur manque de réalisme dénote avec le reste de la communauté.

Broadchurch (Saison 2)

Au lieu de cette intrigue parallèle, qui enlève à "Broadchurch" une partie de son originalité en la rapprochant de certaines séries policières banales, on aurait préféré une meilleure exploitation de l'impact du procès sur les personnages principaux. On pense notamment à la soeur de Danny, Chloe Latimer (Charlotte Beaumont), dont le potentiel est réellement sous-estimé. Il est dommage de ne pas aborder plus en profondeur les conséquences de la perte d'un petit frère.

Pour conclure, la deuxième saison de "Broadchurch" est un cran en-dessous de la première, non pas à cause de la réalisation ou des acteurs, mais d'une intrigue dont l'utilité peut être questionnée. Une troisième saison a d'ores et déjà été annoncée. Il est très difficile de deviner quels axes de développement seront choisis par les scénaristes, car les pistes sont multiples. Espérons simplement que la qualité se rapprochera davantage de la première saison, que de la deuxième.

Ma note : 15/20

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents