Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Itinéraire d'une cinéphile

Bienvenue sur mon site de critiques de films et de séries en tous genres. Bonne visite !


La Rage au ventre

Publié par Coralie sur 29 Juillet 2015, 23:26pm

Catégories : #Films - Drame

La Rage au ventre

Sortie : 22 juillet 2015

Titre original : Southpaw

Vu en : version originale

Ma critique : Moins d'un an après la sortie du thriller "Equalizer", porté par son acteur fétiche Denzel Washington, le réalisateur Antoine Fuqua revient avec "La Rage au ventre". Le talentueux Jake Gyllenhaal y incarne Billy Hope, un champion de boxe dont la vie s'écroule suite à un événement tragique qui marque le début d'une descente aux enfers aussi rapide que profonde. Malmené par le système et rongé par une colère intérieure qui le rend imprévisible et incontrôlable, Billy Hope touche le fond et tente de se relever tant bien que mal.

Cette complexité psychologique fait partie des éléments que Jake Gyllenhaal a dû travailler lors de la phase de préparation qu'il affectionne tant. Cette mise en situation mentale a été complétée par une préparation physique intensive durant laquelle l'acteur de 34 ans s'est alourdi de 7kg de muscle. Cette métamorphose rappelle les 15kg qu'il avait perdus pour "Night Call" (dont vous trouverez ma critique ici : http://moviesaddiction.over-blog.com/night-call) et nous confirme sa capacité à se réinventer complètement pour chacun de ses rôles.

La Rage au ventre

Au magistral Jake Gyllenhaal, s'ajoutent la sublime Rachel McAdams, la prometteuse Oona Laurence et le grand Forest Whitaker dont le rôle de coach expérimenté et bienveillant rappelle celui de Clint Eastwood dans le chef d'oeuvre "Million Dollar Baby".

Ce casting prestigieux met son talent au service d'une histoire intéressante, bien que relativement prévisible, afin de nous offrir un drame captivant. Dans un souci de réalisme et d'authenticité, Antoine Fuqua a eu recours aux services de deux opérateurs caméra spécialisés, Todd Palladino et Rick Cypher, ainsi qu'à ceux du boxeur professionnel Terry Claybon pour les chorégraphies. Cette association a porté ses fruits puisque les scènes de combat sont si prenantes que l'on a parfois l'impression de regarder un match de boxe à la télévision.

La Rage au ventre

Notre intérêt se porte également sur la vie de Billy Hope à l'extérieur du ring, et notamment sur la façon dont son métier affecte sa famille. Le potentiel émotionnel de ce volet de l'intrigue est bien exploité. Il est difficile de retenir ses larmes lorsque le père et sa fille se déchirent. Cette relation délicate mais pleine d'amour n'est pas sans rappeler celle de Cooper (Matthew McConaughey) et Murphy (Mackenzie Foy) dans l'excellent "Interstellar" (dont vous trouverez ma critique ici http://moviesaddiction.over-blog.com/2014/11/interstellar.html). Après deux heures passées aux côtés de Billy Hope, on ressort de "La Rage au ventre" épuisés, les yeux rougis par des torrents de larme, et déjà impatients d'aller voir le prochain film de Jake Gyllenhaal !

Ma note : 18/20

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents