Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Itinéraire d'une cinéphile

Bienvenue sur mon site de critiques de films et de séries en tous genres. Bonne visite !


Parks and Recreation

Publié par Coralie sur 26 Octobre 2015, 15:00pm

Catégories : #Séries - Comédie

Parks and Recreation

Saisons : 7

Diffusion : du 9 avril 2009 au 24 février 2015

Vu en : version originale sous-titrée

(ATTENTION, cette critique contient des SPOILERS sur les séries "Parks and Recreation" et "Six Feet Under")

Ma critique : Il y a certaines séries dont le synopsis ne fait pas rêver. Par exemple, il peut être difficile d'expliquer à votre famille que vous êtes fan d'une série racontant le quotidien d'une famille de croque-morts, en parlant de "Six Feet Under". "Parks and Recreation" fait elle aussi partie de cette catégorie - et c'est sûrement là le seul point commun entre ces deux séries -, puisqu'elle nous présente la routine de l'équipe chargée de l'aménagement des parcs de la mairie de Pawnee, une ville fictive d'Indiana.

"Parks and Recreation" demande un certain temps d'adaptation, aussi bien au niveau de l'humour que de la réalisation en elle-même. Il m'a fallu huit épisodes, c'est-à-dire plus d'une saison, pour m'habituer à l'humour si particulier des personnages, aux regards caméra des acteurs, ainsi qu'aux zooms soudains. Passée cette période, on prend plaisir à suivre les événements qui rythment le quotidien des employés de la mairie de Pawnee.

Parks and Recreation

Les personnages de "Parks and Recreation" sont à l'image de la série, dans le sens où il ne faut pas se fier à sa première impression, et persévérer. Au début, on les déteste tous, ou presque. Puis, au fur et à mesure, on se surprend à les trouver attachants. Ils nous deviennent si familiers que l'on réussit parfois à anticiper leurs répliques. Cette proximité relationnelle est renforcée par le fait qu'ils partagent des points communs avec nous. Donna (Retta) est fan de "Scandal" et "Game of Thrones", Ben (Adam Scott) enchaîne les références à "Twin Peaks", Leslie adore "Friday Night Lights" et "Gossip Girl". Quant à Ann (Rashida Jones) et Chris (Rob Lowe), ils ne manquent pas un épisode de "Grey's Anatomy". Certains personnages parviennent également à nous émouvoir. C'est le cas de Garry Gergich, devenu bouc émissaire du service suite à ses gaffes répétées. Cette maladresse va si bien au discret Jim O'Heir qui, dans la saison 10 de "Friends", avait déjà fait l'erreur de confondre le dossier d'adoption de Chandler et Monica avec celui d'un autre couple.

Parks and Recreation

Parmi tous ces personnages délirants, se détachent Leslie Knope et Ron Swanson. Admirablement bien écrits, et superbement interprétés par Amy Poehler et Nick Offerman, ce sont eux qui nous font le plus rire. Ils incarnent à eux seuls toute l'originalité et le culot de cette série qui n'hésite pas à tacler la sphère politique et les fonctionnaires dès qu'elle en a l'occasion. Cet humour est d'ailleurs apprécié par les personnalités politiques américaines elles-mêmes puisque la série a accueilli deux guests prestigieux : Joe Biden et Michelle Obama.

Malheureusement, "Parks and Recreation" comporte également son lot de caractères insupportables, allant même jusqu'à concurrencer l'horripilante Janice (Maggie Wheeler) de "Friends". Parmi eux, figurent Jean Ralphio (Ben Schwartz), sa soeur Mona Lisa (Jenny Slate), ainsi que Craig, incarné par Billy Eichner qui est tout aussi frustrant dans son émission "Billy on the Street".

Parks and Recreation

"Park and Recreation" est une série comique globalement divertissante. Ses défauts principaux - un humour souvent lourd et quelques intrigues répétitives - sont compensés par ses qualités. On retiendra en effet l'originalité du concept, son optimisme et le rythme dynamique des épisodes. Ces caractéristiques se retrouvent d'ailleurs dans le générique de la série, un concentré de fraîcheur entêtant qui nous met instantanément de bonne humeur.

Vous vous rappelez quand je vous disais que "Six Feet Under" et "Parks and Recreation" n'avaient en commun qu'un synopsis a priori peu passionnant ? En fait, il y a autre chose. La seconde a emprunté à la première le schéma de son épisode final, à savoir un flash-forward. Certes, la copie n'est pas totale - encore heureux -, étant donné qu'elle n'a pas pour but de nous montrer la mort de chaque personnage, mais au contraire leurs perspectives futures. Cependant, il est impossible de ne pas penser au final de "Six Feet Under", à moins évidemment de ne pas avoir vu ce chef d'oeuvre. "Parks and Recreation" se termine ainsi sur un manque d'originalité concluant une dernière saison qui, comme la première, n'était pas forcément nécessaire.

Ma note : 13/20

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents