Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Itinéraire d'une cinéphile

Bienvenue sur mon site de critiques de films et de séries en tous genres. Bonne visite !


Golden Globes - Rétrospective 2010-2016

Publié par Coralie sur 11 Janvier 2016, 17:43pm

Catégories : #Article

Golden Globes - Rétrospective 2010-2016

Le 10 décembre 2015, la liste des nominés aux Golden Globes 2016 a été dévoilée. En lisant leurs noms, on se rend compte que beaucoup nous sont familiers, voire même que certains sont présents quasiment chaque année. L’idée m’est ainsi venue de remonter le temps afin de vous présenter une rétrospective des cérémonies des Golden Globes à partir de 2010 jusqu’en 2016, c’est-à-dire de la 67ème à la 73ème édition.

Commençons par nous intéresser à la catégorie "cinéma".

Si je vous dis 2010, à quel film pensez-vous ? "Avatar" ? Bien joué ! Le film phénomène de James Cameron est nominé dans quatre catégories, et remporte deux récompenses majeures, à savoir "meilleur film dramatique" et "meilleur réalisateur".

Golden Globes - Rétrospective 2010-2016

L’année suivante, c’est "The Social Network" qui rafle tout en remportant quatre Golden Globes sur un total de six nominations. Meilleur film dramatique, meilleur réalisateur, meilleur scénario, meilleure musique, le film de David Fincher consacré à la création de Facebook écrase la concurrence. Face à lui, "Le Discours d’un Roi" doit se contenter d’une seule récompense alors qu’il était nommé pas moins de sept fois. Quant au fameux "Inception" de Christopher Nolan, il repart bredouille malgré quatre nominations.

En 2012, tous les yeux sont rivés sur "The Artist" de Michel Hazanavicius et "The Descendants" d’Alexander Payne qui, à eux deux, totalisent onze nominations. Le premier repart avec trois récompenses, le second avec deux. De leur côté, "Les Marches du Pouvoir" et "Le Stratège" rentrent bredouille, alors qu’ils comptabilisaient chacun quatre nominations.

L’année d’après, "Lincoln" domine avec 7 nominations mais ne réussit pas à concrétiser puisqu’il ne repart qu’avec une statuette. "Les Misérables", quant à lui, en rafle trois. De leur côté, les adulés "Argo" et "Django Unchained" en obtiennent deux chacun.

Golden Globes - Rétrospective 2010-2016

En 2014, les récompenses se partagent entre le phénomène "Gravity", "American Bluff" et "Dallas Buyers Club", laissant ainsi l’excellent "12 years of slave" sur le bord du chemin avec une récompense sur un total de sept nominations, et obligeant "Nebraska" à repartir bredouille malgré cinq nominations.

En 2015, les phénomènes "Boyhood" et "Birdman" sont sous le feu des projecteurs. Le premier remporte trois Golden Globes, sur un total de cinq nominations. Le second en obtient deux, sur sept nominations. Les grands perdants de cette 72ème édition sont "Imitation Game" et "Gone Girl" qui repartent bredouille alors qu’ils étaient nommés respectivement cinq et quatre fois.

Cette année, le grand gagnant c’est "The Revenant" d’Alejandro González Iñárritu. Meilleur réalisateur, meilleur film dramatique et meilleur acteur pour Leonardo DiCaprio, le succès est total. Malheureusement pour eux, "Carol" et "The Big Short" repartent bredouille.

Parallèlement à cette distribution de Golden Globes aux meilleurs films annuels, qu’en est-il pour les acteurs ? Durant la période 2010-2016, y a-t-il eu des noms incontournables ? Pas vraiment, même si certains apparaissent de manière récurrente. En tête des actrices, il y a évidemment la grande Meryl Streep, citée six fois. Notons que, depuis le début de sa carrière, elle totalise 29 nominations aux Golden Globes. Toujours sur la même période, viennent ensuite Helen Mirren avec 5 nominations, et Jennifer Lawrence avec 4 nominations. Du côté des acteurs, c’est Idris Elba qui mène la danse, avec six nominations. Puis nous avons Leonardo DiCaprio et Matt Damon, avec quatre nominations chacun.

Golden Globes - Rétrospective 2010-2016

Dans la catégorie "meilleur réalisateur", en revanche, on note peu de noms récurrents. En sept ans, 29 réalisateurs différents sont nommés, et le lauréat n’est jamais le même. Le record de nominations est détenu à la fois par Alexander Payne, David Fincher, David O. Russell, Alejandro González Iñárritu , Kathryn Bigelow et Quentin Tarantino, qui comptent deux nominations chacun. On note tristement que, parmi les 29 réalisateurs nommés durant la période 2010-2016, figurent seulement deux réalisatrices. Il s’agit de Kathryn Bigelow en 2010 et 2013 pour ses films "The Hurt Locker" et "Zero Dark Thirty", et Ava DuVernay pour "Selma" en 2015.

Passons maintenant à la catégorie "séries". Connaît-elle des personnalités ou des oeuvres indéboulonnables ? Nous allons voir que oui. Dans la catégorie "meilleure actrice dans une série dramatique", Julianna Margulies impressionne avec 6 nominations en sept ans, pour le rôle principal qu’elle occupe dans la série "The Good Wife" diffusée sur CBS. La concurrence étant rude, elle n’a réussi à transformer l’essai qu’une seule fois, en 2010. Les Golden Globes 2016 mettent un terme à sa quasi omniprésence puisque son nom ne figure pas parmi les nominées. Dans la catégorie "meilleure actrice dans un second rôle", c’est Sofia Vergara qui s’impose, avec 4 nominations en sept ans, pour son rôle dans la série comique "Modern Family" diffusée sur ABC. Les Golden Globes 2016 mettent fin à son imposante présence sans qu’elle n’ait jamais réussi à remporter une statuette.

Penchons-nous maintenant sur la question de la diversité au sein des nominés aux Golden Globes durant la période 2010-2016. Comme l’a très justement affirmé Viola Davis, après avoir reçu l’Emmy Award 2015 de la meilleure actrice dans une série dramatique, "the only thing that separates women of color from anyone else is opportunity". Alors, quelle est ici la place des actrices et acteurs noirs ?

Golden Globes - Rétrospective 2010-2016

Du côté des femmes, on compte 11 actrices noires sur 206 places, ce qui représente 5,33% d’actrices noires nominées aux Golden Globes en sept ans. Ces 11 survivantes se nomment Gabourey Sidibe, Halle Berry, Mo’Nique, Quvenzhané Wallis, Octavia Spencer, Lupita Nyong’o, Queen Latifah, Kerry Washington, Viola Davis, Uzo Aduba et Regina King. Toutes ont été nominées une fois, sauf Viola Davis qui a été nominée une fois dans la catégorie "cinéma" pour son rôle dans "The Help" et deux fois dans la catégorie "séries" pour sa prestation impressionnante dans "How To Get Away With Murder". Parmi ces 11 actrices noires nommées en sept ans, 3 ont été récompensées. Ainsi, les actrices noires représentent 6,38% du total des 47 lauréates aux Golden Globes sur la période 2010-2016.

Du côté des hommes, on compte 8 acteurs noirs sur 209 places, ce qui représente 3,82% d’acteurs noirs nominés aux Golden Globes en sept ans. Ces 8 rescapés s’appellent Morgan Freeman, Denzel Washington, Chiwetel Ejiofor, Idris Elba, Will Smith, Barkhad Abdi, Don Cheadle et David Oyelowo. La moitié d’entre eux n’a été nominée qu’une fois. Quant à l’autre moitié, composée d’Idris Elba, Chiwetel Ejiofor, Don Cheadle et David Oyelowo, ils comptabilisent respectivement 6, 3, 3 et 2 nominations. Comme celle de Viola Davis, la domination d’Idris Elba s’explique par le fait qu’il est nommé à la fois pour des films ("Mandela : Un long chemin vers la liberté", "Beasts of No Nation") et une série ("Luther"). Parmi ces 8 acteurs noirs nommés en sept ans, 2 ont été récompensés. Ainsi, les acteurs noirs représentent 4,25% des 47 lauréats aux Golden Globes sur la période 2010-2016. Diversité vous dîtes ?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents