Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Itinéraire d'une cinéphile

Bienvenue sur mon site de critiques de films et de séries en tous genres. Bonne visite !


Black Mirror (Saison 3, Episode 1)

Publié par Coralie sur 22 Octobre 2016, 18:09pm

Catégories : #Séries - Drame

Diffusion : le 21 octobre 2016 sur Netflix

Vu en : version originale sous-titrée

Ma critique : Après deux courtes saisons diffusées sur la chaîne britannique Channel 4, "Black Mirror" fait le choix de l'expansion et de l'internationalisation en arrivant sur Netflix avec une troisième saison composée de douze épisodes. La moitié d'entre eux est d'ores et déjà accessible sur la plateforme de téléchargement, ce qui ravira les fans de la série habitués à attendre parfois plus d'un an pour un épisode.

Le premier épisode de cette nouvelle saison nous invite à suivre le quotidien de Lacie Pound, brillamment interprétée par la talentueuse Bryce Dallas Howard que les spectateurs confondent parfois avec une autre actrice rousse, Jessica Chastain. Son téléphone portable toujours à la main, Lacie ne vit que pour sa "moyenne générale", qui fluctue au gré des notes qui lui sont attribuées par chaque personne qu'elle croise. Pour se rapprocher de l'utopique 5/5, Lacie ne lésine pas. Sourires crispés, éclats de rire forcés et compliments hypocrites règnent dans ce monde où les gens s'évaluent comme ils évalueraient un film sur Allociné. A travers ce prisme aux couleurs pastel, "Black Mirror" dénonce la dictature de la popularité inhérente à des réseaux sociaux comme Facebook ou Instagram. Comme à son habitude, la série ne se contente pas de ces critiques bien connues et va plus loin en proposant une réflexion supplémentaire. Dans l'univers qui nous est présenté, le système de notation prend ainsi de l'ampleur, au point qu'il divise la population en sortes de classes sociales 2.0. Réelle métaphore de la richesse, la fameuse note étoilée sert également à déterminer qui se verra offrir un accès coupe-file, qui sera autorisé à occuper un appartement dans une résidence luxueuse et, pire, qui pourra bénéficier du meilleur traitement contre le cancer.

Black Mirror (Saison 3, Episode 1)

Par sa critique virulente des nouvelles technologiques, mais surtout de l'utilisation qu'en fait l'Homme, ce nouvel épisode est porteur de l'essence même de "Black Mirror". Toutefois, on remarque qu'il comporte des éléments de différentiation au niveau de la forme. D'abord, alors que nous étions habitués à ce que la morale soit plus ou moins implicite, les travers du modèle sociétal présenté sont ici ouvertement soulignés par deux personnages, Ryan (James Norton) et Susan (Cherry Jones). En faisant une partie du travail d'analyse à la place du spectateur, ces personnages modifient quelque peu le schéma habituel de "Black Mirror" et contribuent à rendre le propos plus accessible. Enfin, cet épisode est emprunt d'un optimisme et d'une allégresse dont la série n'a jamais fait preuve. La descente aux enfers - nosedive en anglais, d'où le titre de l'épisode - de Lacie semble parfois même calquée sur le schéma d'une comédie américaine. Elle comporte en effet de nombreuses péripéties gaguesques, des répliques amusantes et un happy end. Ces différences sont sûrement dues au fait que l'épisode n'a pas été écrit par le créateur de la série, Charlie Brooker, mais par Mike Schur et Rashida Jones de la série comique "Parks and Recreation". En conséquence, lorsque l'épisode se termine, on ne se sent ni inquiet ni chamboulé, comme on avait pu l'être par exemple après le troisième épisode de la première saison.

Ma note : 16/20

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents