Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Itinéraire d'une cinéphile

Bienvenue sur mon site de critiques de films et de séries en tous genres. Bonne visite !


Miss Sloane

Publié par Coralie sur 26 Mars 2017, 18:39pm

Catégories : #Films - Drame

Miss Sloane

Sortie : 8 mars 2017

Vu en : version originale sous-titrée

Ma critique : Sorti en France lors de la Journée internationale des droits des femmes, "Miss Sloane" est un portrait de femme moderne, puissante et déterminée. Lobbyiste aussi renommée que crainte, Madeline Elizabeth Sloane vient de s'engager dans ce qui pourrait bien être le plus grand challenge de sa carrière : faire passer la loi Heaton-Harris, visant à contrôler l'achat d'armes à feu. Ce thème délicat, qui est actuellement une réalité aux Etats-Unis, nous parle immédiatement. On se souvient en effet de l'ex-président Barack Obama qui, après chaque tuerie de masse, prenait la parole afin d'exprimer sa tristesse et souligner la nécessité de réformer la législation sur cette question, en vain.

Dans "Miss Sloane", le réalisateur John Madden nous dévoile les coulisses du pouvoir, où tous les coups sont permis pour faire passer la loi Heaton-Harris. Les manipulations et trahisons sont légion, ce qui favorise les retournements de situation, pour notre plus grand plaisir. Fidèle à sa phrase préférée - "lobbying is about foresight" (le lobbying est une question d'anticipation) -, Miss Sloane conserve toujours un coup d'avance sur son adversaire, à la manière de Frank Underwood (Kevin Spacey) dans "House of Cards".

Miss Sloane

Adepte des ordres débités en marchant, la lobbyiste dirige son équipe d'une main de fer, rappelant souvent Olivia Pope (Kerry Washington) dans "Scandal". Les deux femmes ont d'ailleurs des surnoms similaires, Liv et Liz. Elles partagent également une grande solitude. Alors qu'Olivia rentrait retrouver sa bouteille de vin et son popcorn, Elizabeth retrouve son escort. Seule, insomniaque et accro aux médicaments, elle travaille plus de 16 heures par jour et sa santé en pâtit. Ce portrait finalement peu reluisant pose une question : à quand la représentation d'une femme de pouvoir qui n'ait pas d'addictions ou de problèmes psychologiques ? On a en effet en tête Carrie Mathison (Claire Danes), l'agente de la CIA bipolaire dans "Homeland" ou encore Annalise Keating (Viola Davis), l'avocate pénaliste torturée dans "How to get away with murder". Ces troubles donnent évidemment lieu à des intrigues riches en émotions et rebondissements mais il ne ferait pas de mal d'avoir davantage de personnages à l'image de Jessica Pearson (Gina Torres) dans "Suits" c'est-à-dire des femmes ambitieuses que le travail n'a pas détruites. Elles constitueraient ainsi des modèles potentiels pour le jeune public féminin des séries télévisées.

Quoiqu'il en soit, force est de constater qu'Elizabeth Sloane est magistralement interprétée par Jessica Chastain. Film après film, celle-ci confirme qu'elle fait partie des actrices les plus talentueuses de sa génération. A ses côtés, on apprécie de retrouver des acteurs familiers tels que John Lithgrow - qui nous avait tant fait trembler en tueur en série dans "Dexter" - et Gugu Mbatha-Raw, actrice principale du meilleur épisode de la quatrième saison de "Black Mirror" (dont vous trouverez ma critique ici : http://moviesaddiction.over-blog.com/2016/10/black-mirror-saison-3-episode-4.html).

Ma note : 15/20

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents