Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Itinéraire d'une cinéphile

Bienvenue sur mon site de critiques de films et de séries en tous genres. Bonne visite !


Episodes (Saison 1)

Publié par Coralie sur 30 Avril 2015, 19:31pm

Catégories : #Séries - Comédie

Episodes (Saison 1)

Diffusion : du 10 janvier 2011 au 21 février 2011

Vu en : version originale sous-titrée

Ma critique : Quand une série que l'on affectionne particulièrement se termine, on a tendance à suivre d'un oeil attentif les carrières de nos acteurs préférés, afin de prolonger le plaisir. Ainsi, c'est avec beaucoup de bienveillance et de tendresse que les fans de "Friends" ont assisté aux tentatives de come-back des différents membres de la bande. Certains d'entre eux ont réussi. On pense notamment à Jennifer Aniston qui, malgré des hauts ("Marley et moi", "Cake") et des bas ("Horrible bosses"), a su rester dans le paysage cinématographique tout en gardant une cote de popularité très élevée. De leurs côtés, Courteney Cox s'en est elle aussi bien sortie, avec la série "Cougar Town", et Lisa Kudrow joue actuellement dans une websérie originale intitulée "Web Therapy". Malheureusement, d'autres, comme Matthew Perry, ont échoué à de multiples reprises ("Mr Sunshine", "Go On"). Espérons que la nouvelle série, "The Odd Couple", lui permettra d'inverser la tendance, même si cela semble mal engagé. Le plus discret de l'ancienne bande d'amis inséparables est sûrement David Schwimmer, qui se contente de doubler des personnages dans des films d'animation ("Madagascar") et d'apparaître dans les séries de ses amis. Enfin, qu'en est-il de Matt LeBlanc ? Après l'échec de "Joey", le spin-off de "Friends", il revient avec "Episodes", une série mi-américaine mi-britannique dont la première saison est composée de 7 épisodes de 28 minutes.

L'histoire est celle de Sean (Stephen Mangan) et Beverly Lincoln (Tamsin Greig), un couple de scénaristes anglais dont la série, "Lyman's Boys", a remporté un tel succès en Angleterre qu'on leur a proposé de l'adapter aux Etats-Unis. Bonne ou mauvaise idée ? On est vite fixé car, dès leur arrivée à Los Angeles, ils sont obligés de remplacer leur acteur principal par Matt LeBlanc. Et force est de constater de constater que, à partir de là, leur show leur échappe progressivement des mains. A travers cette intrigue originale, "Episodes" formule une critique habile de l'industrie de la télévision américaine. Le chef de la chaîne, Merc Lapidus (John Pankow), est si déjanté et caricatural qu'on espère que son personnage a été complètement inventé et non inspiré de faits réels.

Episodes (Saison 1)

Outre cette critique amusante et osée, d'autant plus quand on sait que la chaîne Showtime diffuse elle-même des adaptations de séries anglaises ("Shameless"), le grand point fort de cette série est l'auto dérision dont fait preuve Matt LeBlanc. Celui-ci accepte volontiers d'être traîné dans la boue, allant même jusqu'à nous faire croire que son caractère est finalement assez similaire à celui de Joey, son personnage dans "Friends". D'ailleurs, les fans seront aux anges car les références à la série culte sont nombreuses. On retiendra les fameux "how are you doin' ?", l'inscription "who needs friends ?" présente sur l'affiche de cette première saison, ainsi que la réplique sans détour "Friends did 236 episodes. You have got to give yourself places for stories to go. How long do you think Ross and Rachel would have lasted if Rachel had been a lesbian ?".

Cependant, il faut garder à l'esprit que Matt LeBlanc n'est pas le personnage principal de la série. En effet, le réel potentiel de cette série comique réside dans ses deux personnages principaux, Sean et Beverly, dont la culture anglaise vient se heurter de plein fouet au mode de vie américain. C'est ce contraste qui fait la force de la série. On compare leurs accents, leurs expressions, et surtout leur humour. Par cette double nationalité, "Episodes" parvient à mêler l'humour anglais et l'humour américain avec brio. Certes, toutes les blagues ne sont pas réussies. Certaines lourdeurs sont à déplorer. On ne rit pas aux éclats, mais l'ensemble est plus que correct et les 28 minutes passent à une allure folle. De plus, le générique est très réussi. Visuellement, il n'est pas d'une originalité transcendante, mais sa musique enjouée nous prépare à passer un agréable moment.

Ma note : 13/20

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents