Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Itinéraire d'une cinéphile

Bienvenue sur mon site de critiques de films et de séries en tous genres. Bonne visite !


Fear The Walking Dead (Saison 1)

Publié par Coralie sur 5 Octobre 2015, 02:59am

Catégories : #Séries - Thriller

Fear The Walking Dead (Saison 1)

Diffusion : du 23 août au 4 octobre 2015 sur la chaîne américaine AMC

Vu en : version originale

Ma critique : Pour certains, il sert à patienter en attendant le retour de « The Walking Dead » le 11 octobre. Pour d’autres, il fait office de substitut à une série mère de moins en moins captivante. Une chose est sûre : « Fear The Walking Dead » était très attendu. Ce prequel nous présente, non pas l’origine du virus comme beaucoup l’espéraient, mais les conséquences du début de l’épidémie sur la population. Cet aspect est extrêmement intéressant à observer car le bouleversement du monde réel, le transformant en un univers apocalyptique, est plus angoissant qu'atterrir directement dans celui-ci. On se délecte de la réaction de la société face à une situation inédite. L'armée est envoyée sur place pour maintenir l'ordre, les policiers détiennent des informations mais les gardent pour eux, le numéro des urgences - le fameux 911 - est débordé. On aurait aimé que ces conséquences, qui semblent étrangement réalistes, soient davantage développées. Au lieu de cela, elles sont rapidement éclipsées pour laisser place à la panique croissante des habitants.

Fear The Walking Dead (Saison 1)

Parmi eux, se trouve une famille recomposée, dont les membres ne sont pas particulièrement intéressants. Heureusement, l'un des adolescents, Nick Clark, rattrape amplement cela. L'acteur qui l'incarne, Franck Dillane (aperçu récemment dans "Sense8"), est bourré de talent. Ce personnage est, de loin, le plus passionnant. Quant à sa soeur, elle est interprétée par Alycia Debnam Carey. On la préfère largement dans "The 100", où elle incarne Lexa, une guerrière complexe et attachante. A part Nick, chez qui on décèle déjà la lucidité nécessaire à un survivant, aucun des personnages ne semble avoir les caractéristiques de potentiels héros, contrairement à "The Walking Dead" dont le personnage principal était un sheriff. Cette apparente banalité des protagonistes de "Fear The Walking Dead" ne semble pas être un choix astucieux car elle implique un certain manque de charisme, ainsi qu'une relative confusion due à l'absence d'un meneur. Cependant, ce schéma présente également plusieurs avantages. En effet, cela apporte un réalisme appréciable, et donne la possibilité d'une évolution maximale des compétences des protagonistes. Or, on sait à quel point ces progressions sont appréciées des spectateurs. On pense notamment à Carol (Melissa McBride) dans "The Walking Dead", qui est passée de femme battue à combattante sans pitié. Jusqu'ici, l'endurcissement le plus notable est celui de Travis. Tout comme la deuxième saison de "Orange Is The New Black" s'était terminée avec Piper (Taylor Schilling) se défoulant sur Pennsatucky (Taryn Manning), le dernier épisode de la première saison de "Fear The Walking Dead" contient une scène similaire dans laquelle Travis frappe un militaire de toutes ses forces.

Fear The Walking Dead (Saison 1)

Contrairement à "The Walking Dead", où Rick Grimes (Andrew Lincoln) s'était vu offrir sur un plateau d'argent les informations basiques sur les zombies par l'expérimenté Morgan (Lennie James), les personnages de "Fear The Walking Dead" apprennent tout par eux-mêmes. Par exemple, ce n'est que lors du cinquième épisode qu'ils découvrent qu'il faut tirer dans la tête d'un humain afin que celui-ci ne se transforme pas en zombie. En tant que spectateurs, on passe donc notre temps à disputer les personnages. Notre rythme cardiaque s'accélère quand ils ne courent pas assez vite, quand ils se séparent en petits groupes, ou encore quand ils tuent les zombies avec des armes à feu, ne sachant pas que le bruit les attire. Cette quasi-omniscience du spectateur est un véritable atout que ce spin-off sait exploiter.

Fear The Walking Dead (Saison 1)

Il parvient également à effectuer des parallèles amusants avec la série mère. On note ainsi quelques clins d'oeil, comme une porte cadenacée que des zombies tentent de forcer, ou encore lorsque deux personnages visitent les maisons aux alentours, non pas pour y chercher des vivres comme dans "The Walking Dead", mais pour y voler des vêtements et y semer la pagaille. De plus, le spin-off prend un malin plaisir à opérer des contrastes saisissants entre la vie ordinaire des personnages et la situation folle qui a suivi, ce que la série mère est incapable de faire étant donné qu'elle a commencé après l'installation du chaos. C'est ainsi que certains épisodes du spin-off débutent avec Travis qui fait un jogging, ou Nick qui se détend dans une piscine. Enfin, "Fear The Walking Dead" possède des qualités appréciables au niveau de la réalisation. Plusieurs scènes marquent notre esprit. On pense notamment à celle où les lumières de la ville s'éteignent successivement, ou encore au fameux ralenti du premier épisode.

Ma critique : 15/20

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents