Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Itinéraire d'une cinéphile

Bienvenue sur mon site de critiques de films et de séries en tous genres. Bonne visite !


Valley of Love

Publié par Coralie sur 10 Juin 2015, 11:13am

Catégories : #Films - Drame

Valley of Love

Sortie : 17 juin 2015

Ma critique : Du 10 au 16 juin 2015, la plus belle avenue du monde accueille la quatrième édition du Champs-Elysées Film Festival (pour plus d'informations : http://www.champselyseesfilmfestival.com/2015/fr/). Hier soir, nous avons assisté à la projection du film d'ouverture, "Valley of Love", en présence du réalisateur Guillaume Nicloux et de la productrice Sylvie Pialat.

Ce drame français réunit Isabelle Huppert et Gérard Depardieu, qui n'avaient pas tourné ensemble depuis "Loulou" de Maurice Pialat, en 1980. Tous deux sont convaincants, surtout Gérard Depardieu, à qui le rôle du grincheux tendre va à ravir. Ils incarnent Isabelle et Gérard qui, trente ans après leur divorce, sont contraints de se rapprocher suite au suicide de leur fils Michael. Dans deux lettres, celui-ci leur a indiqué qu'ils devaient se rendre ensemble dans la Vallée de la Mort, un désert américain situé au-dessous du niveau de la mer, qui constitue un décor cinématographique absolument magnifique. Il est dit que, une fois là-bas, Michael leur apparaîtrait une dernière fois. Un mélange d'incompréhension, de chagrin mais aussi d'espoir transporte donc les deux parents endeuillés à l'autre bout du monde.

Valley of Love

Le fait qu'Isabelle et Gérard Depardieu incarnent des personnages portant les mêmes prénoms qu'eux et étant également comédiens brouille la frontière entre la réalité et la fiction, créant chez le spectateur une sensation agréable de proximité et de complicité avec les personnages. Nous découvrons, au fur et à mesure, les raisons de leur présence dans la Vallée de la Mort et la complexité de leur relation. Cependant, le scénario, intriguant sur le papier, est en réalité assez vide. On ne nous offre rien d'autre que ce que le synopsis de quatre ligne nous promettait. De plus, le tout manque cruellement de rythme. L'ennui s'installe donc rapidement, malgré le soin apporté à l'écriture de dialogues plein d'humour et d'authenticité. La seule chose à laquelle on se rattache est l'apparition future de Michael, à laquelle on ne peut s'empêcher de croire de plus en plus.

Malheureusement, notre voyage dans la Vallée de la Mort - intelligemment rebaptisée "Valley of Love" dans le titre du film - s'achève sur un dénouement décevant. Nous garderons tout de même en mémoire, outre les qualités précédemment abordées, une réflexion intéressante sur la mort, l'amour et bien sûr la spiritualité.

Ma note : 11/20

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents